Rechercher
  • Lucie

Boissons énergisantes : à consommer avec modération !


Article inc-conso et CLCV


Ombeline : "Mon fils de 15 ans boit de plus en plus de boissons énergisantes. Dois-je m’en inquiéter ?'


C’est une question très intéressante, Ombeline, car il est vrai qu’en quelques années, la présence des boissons dites "énergisantes" s’est multipliée dans les rayons des supermarchés et leur consommation n’a fait qu’augmenter, notamment chez les adolescents.

Selon une récente étude (Nielsen), le chiffre d’affaires de ce type de boissons a doublé entre 2013 et 2019. Il faut dire que l’argument marketing de leur consommation est alléchant puisqu’elles auraient des propriétés physiques et intellectuelles stimulantes.

Mais qu’en est-il vraiment ? L’association Consommation, Logement et cadre de Vie nous répond.

Vous avez raison, leur consommation (surtout chez les jeunes) est associée à la performance, mais aussi à la fête et aux jeux vidéo, ce qui les rend de plus en plus incontournables. Pourtant, d’après l’Anses, ces boissons peuvent présenter des risques si elles sont consommées avec de l’alcool (avec une perception amoindrie de ses effets), ou dans le cadre d’un exercice physique, car elles entrainent une déshydratation.

Ces risques liés à certains modes de consommation sont, j’imagine, dus à la composition des boissons énergétiques ?

Se pencher sur la liste des ingrédients n’est pas anodin puisqu’en plus de l’eau gazeuse, on trouve du sucre, de la caféine, des acides aminés (la fameuse taurine !), des vitamines, des extraits de plantes, sans oublier pas mal d’additifs et des arômes. Et si les effets sur la santé de ce cocktail d’ingrédients sont encore peu connus, on sait que la caféine en grande quantité peut être à l’origine de problèmes cardiovasculaires et neurologiques.

C’est pourquoi, l’Anses déconseille aux femmes enceintes, aux enfants et adolescents d’en boire. Mais qu’en est-il de la législation ?

Aujourd’hui, il n’existe aucune législation spécifique pour les boissons énergisantes, et donc, aucune quantité maximale pour les ingrédients comme : la taurine et la caféine. A l’exception des valeurs présentes dans le code de bonne conduite signé par les industriels, mais qui n’est pas assez exigeant.

En effet, il fixe un maximum de 4000 mg/l pour la taurine et de 320 mg/l pour la caféine. Concrètement, si on prend une canette de boisson énergisante de 250 ml, on y trouve 320 mg/l de caféine, soit l’équivalent de 2 tasses d’expresso.

Quels conseils de prévention peut-on donner, notamment aux jeunes et à leurs parents ?

Consommez ces boissons de façon occasionnelle, ne les associez pas à de l’alcool, et ne les prenez pas avant ou pendant un effort.

Et puis pour les parents, il ne faut surtout pas hésiter à rappeler à vos enfants que ces boissons n’améliorent pas les performances sportives.


Source :


https://www.inc-conso.fr/content/boissons-energisantes-consommer-avec-moderation-avec-la-clcv?dm_i=3W15,1EW3T,2DI4EW,55SUX,1


#boissonenergisante #boissonsanté #boisson #boissonalcoolisé #melangealcool #dietetique #attentionauxexcès #ado #redbull

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Quand le moment du repas devient source d’angoisse et de conflits entre les parents et l’enfant en bas âge … 😓😤😭 La néophobie alimentaire peut se manifester aux alentours des 2 ans de l’enfant. De